Reportage : ils ont fait l’e-Rallye Monte Carlo en e-Golf !

Reportage : ils ont fait l’e-Rallye Monte Carlo en e-Golf !

08
novembre
2018

Du 24 au 28 octobre 2018, Jean-Guillaume Jamin et Alex Mazauric ont participé sur e-Golf au 3ème e-Rallye Monte Carlo. Pour dompter cette épreuve de régularité, ils ont dû faire preuve d’organisation, de stratégie ainsi que d’un goût prononcé pour l’aventure.

 

Aux côtés d’Alex Mazauric, Jean-Guillaume Jamin, Conseiller en communication Volkswagen au sein de l’agence DDB, a répondu à l’appel de la concession Volkswagen de Nîmes, l’Espace Auto des Costières, qui souhaitait engager deux e-Golf à l’e-Rallye Monte Carlo cette année. « Pour moi, cette épreuve est une belle expérience humaine et technique », explique-t-il, « une aventure où nous sommes pionniers de la mobilité électrique. » Il nous raconte la suite !

 

e-Rallye du Monte Carlo : entre tradition et modernité

Se disputant de Nevers à Monaco, cette course de régularité reprend une partie des secteurs emblématiques du rallye, offrant à ses participants des moments vraiment magiques : « Cette année, l’Automobile Club de Monaco s’est beaucoup plus calé sur les spéciales du « vrai » rallye – Saint-Bonnet-le-Froid, Saint-Jean-en-Royans, etc. – renforçant d’autant l’attrait, la sportivité et également la beauté des paysages » raconte Jean-Guillaume Jamin. Cette année, l’e-Rallye a également fait escale sur le circuit de Magny-Cours avant de se conclure comme il se doit par la « mythique » nuit du Turini avant de plonger sur Monaco.

 

La principale difficulté d’un e-Rallye est de ne laisser aucune seconde de répit à ses concurrents. Lors des liaisons comme des secteurs de régularité, le duo doit en permanence gérer le chronomètre et la charge de la voiture : « Pendant les liaisons, il faut bien s’organiser en amont afin d’arriver au bon endroit au bon moment avec suffisamment d’énergie dans la voiture. Durant les spéciales, il faut essayer de ne jamais prendre de retard sur les temps de passage théoriques, car on peut être contrôlé à tout moment ! »

 

 

 

Quelle stratégie pour optimiser la gestion de l’énergie ?

Année après année, le développement du réseau de recharge facilite la tâche des participants. Ces derniers doivent toutefois se montrer stratèges pour tenir les délais : « Comme on doit tous se retrouver aux mêmes étapes au même moment, il faut parfois choisir des itinéraires différents pour recharger quand on le souhaite » explique Jean-Guillaume Jamin.

 

La bonne entente et la stratégie gagnante des deux pilotes – qui occupaient la 4ème place du classement général au bout du 3ème jour de course – ont malheureusement été déjouées par la malchance : « Comme d’autres équipages, on a perdu du temps près de Digne car un super-chargeur était en panne. Pour un particulier, cela n’a pas vraiment d’importance car il peut se reporter un chargeur ‘classique’. Mais nous, cela nous a fait arriver en retard et on a pris une grosse pénalité… »

Au final, le duo finira à la 17ème place sur 37 concurrents, mais entend bien retenter l’aventure l’année prochaine.

 

« La technologie électrique a tous les atouts pour devenir la voiture de la majorité des automobilistes français »

 


 

Tout au long de l’e-Rallye, Jean-Guillaume Jamin a été frappé par les progrès de la nouvelle version de l’e-Golf : « Elle est légère, reprend de la vitesse rapidement et dispose de plus d’autonomie que la version précédente. Elle a vraiment une tenue de route, une sécurité et une maniabilité que n’ont pas la plupart des véhicules électriques » observe-t-il.

 

Mais pour lui, c’est la mobilité électrique dans son ensemble qui sort gagnante de l’e-Rallye Monte-Carlo, qui contribue à mieux la faire connaître aux yeux du grand public. « Les gens ont du mal à associer électricité et performance. Or les voitures électriques ont fait beaucoup de progrès, le réseau de bornes de recharge s’est développé… La technologie électrique a tous les atouts pour devenir la voiture de la majorité des automobilistes français. » Alors, si c’est un copilote du Monte Carlo qui le dit…

 

Bravo Jean-Guillaume et à l’année prochaine on l’espère !

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.