Bornes de recharge électrique : Volkswagen investit dans Hubject

Bornes de recharge électrique : Volkswagen investit dans Hubject

26
décembre
2016

En décembre 2016, Volkswagen a décidé d’entrer au capital de la plateforme Hubject, qui entend permettre aux conducteurs de véhicules électriques de recharger facilement leurs véhicules dans les différents réseaux de bornes de recharge. Un atout de plus pour le développement de la mobilité électrique.

Selon une étude menée pour l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (AVERE) et Mobivia Groupe, l’autonomie reste un frein à l’achat d’un véhicule électrique pour 63% des Français. Le manque d’infrastructures (notamment de recharge) décourage également 53% de nos compatriotes. C’est pour mieux combattre ces réticences qu’Hubject entend faciliter la recharge.

 

Faciliter et unifier l’accès aux bornes au niveau mondial

 

Aujourd’hui, les réseaux de bornes de recharge sont aussi divers que variés : concessions, collectivités locales, réseaux (comme les bornes de recharge rapide Corri-Door), entreprises de construction, grande distribution, etc. L’un des grands enjeux pour faciliter la vie des conducteurs de véhicules électriques est donc de leur permettre d’accéder facilement à un grand nombre de bornes, et ce sans multiplier les cartes et abonnements.

Il est donc nécessaire de disposer d’une infrastructure de chargement développée sur l’ensemble du territoire, mais aussi d’un système de paiement le plus simple et international possible. La société Hubject, fondée en 2012 par BMW, Bosch, Daimler, EnBW, innogy et Siemens, permet aux conducteurs de véhicules électriques d’accéder, de recharger et de payer facilement dans près de 40 000 bornes de charge situées sur trois continents.

À travers sa plateforme d’itinérance, Hubject relie les différents réseaux. De la même manière qu’un individu peut utiliser son mobile depuis l’étranger en se connectant à un réseau de télécommunications local (via le roaming), Hubject entend faciliter l’eRoaming au niveau des bornes de recharge. Ainsi, alors qu’Hubject ne gère elle-même aucune borne de recharge, sa plateforme relie de nombreux fournisseurs de services d’électro-mobilité. Le tout au plus grand bénéfice du consommateur, qui n’a plus à se soucier de la diversité des fournisseurs. C’est aussi simple que cela !

 

Un partenariat stratégique pour Volkswagen

 

Thomas Daiber, PDG d’Hubject, ainsi que les six autres actionnaires ont salué l’entrée au capital du Groupe Volkswagen : « Afin de poursuivre l’expansion des voitures électriques, la recharge doit devenir plus conviviale pour le client. Avec la collaboration de notre nouvel actionnaire, nous comptons travailler pleinement sur une infrastructure de recharge proposant une couverture globale. »

Des ambitions tout à fait cohérentes avec celles du groupe Volkswagen, qui s’exprimait à travers la voix de son responsable de la stratégie, Thomas Sedran : « Nous voulons devenir un fournisseur leader mondial dans le secteur de la mobilité durable. En investissant dans Hubject, nous soutenons la transformation digitale et apportons une contribution importante dans la transition vers l’ère de l’électro mobilité. » De fait, le groupe prévoit de commercialiser 30 nouveaux véhicules électriques à l’horizon 2025.

Un investissement stratégique qui place une fois de plus Volkswagen en première ligne du développement de l’éco-mobilité.

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.