Volkswagen compte réduire de moitié l’impact environnemental de sa production d’ici à 2025

Volkswagen compte réduire de moitié l’impact environnemental de sa production d’ici à 2025

01
juin
2017

La marque Volkswagen s'est fixée de nouveaux objectifs ambitieux afin de réduire l'impact environnemental de sa production. D'ici 2025, les véhicules et les composants doivent être fabriqués de manière à ce qu’ils soient 45% plus respectueux de l'environnement qu'en 2010, l'année de lancement du programme environnemental Think Blue. Factory. Thomas Ulbrich, Membre du Directoire en charge de la Production et de la Logistique, déclare : « En matière de production de véhicules, nous avons déjà atteint notre objectif environnemental de 25% qui était prévu d’ici 2018. Nous comptons réduire l'impact environnemental de 20% supplémentaire d’ici 2025. Nous sommes sur la voie d’une utilisation optimale des ressources dans toutes les usines de la marque. »

 

Avec Think Blue. Factory, Volkswagen a lancé le premier programme pour une production écologiquement durable. 5 300 mesures visant à réduire les émissions et à utiliser plus efficacement les ressources ont été mises en œuvre. 16 ateliers de peinture existants ont été optimisés et la consommation d'énergie des sites, pendant les périodes de non-production, a diminué en moyenne de 15%. Depuis le début du programme, 8 sites mondiaux ont couvert 100% de leurs besoins en énergie à partir d’énergies renouvelables. Grâce à cette réduction de consommation, le programme environnemental a déjà enregistré, sur une période de six ans, plus de 130 millions d’euros d’économie au niveau mondial.

 

Thomas Ulbrich: « L'une des raisons pour lesquelles nous nous fixons de nouveaux objectifs plus élevés est liée au fait que notre équipe s’implique dans notre programme environnemental et apporte une contribution exceptionnelle. Les résultats sont dus à l'interaction entre les bonnes idées de nos employés, les investissements ciblés dans les dernières technologies de l'environnement et la forte implication de tous pour l'optimisation des processus ».

 

L'approche adoptée consiste à ce que les sites faisant partie du réseau mondial de production de Volkswagen échangent systématiquement des informations sur leurs réussites environnementales et adoptent les mesures les plus appropriées à chacun. À l'avenir, non seulement les systèmes d'air comprimé, les réseaux de froid et les tours de refroidissement, mais aussi les systèmes de ventilation et d'éclairage doivent être contrôlés sur tous les sites en vue de réaliser des économies supplémentaires.

 

La marque Volkswagen a non seulement adapté ses objectifs environnementaux en termes quantitatifs, mais aussi, en termes qualitatifs. La marque s’appuiera dorénavant davantage sur l’Accord de Paris sur le climat et sur les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. « Jusque-là, nous attribuions une pondération identique de 20 % à chacun de nos indicateurs environnementaux, explique M. Liendel Chang, directeur de la production environnementale. Cela correspond à 40 % pour le CO2 et l’énergie (lutte contre le changement climatique mondial) et 60 % pour la consommation d’eau, la production de déchets et les émissions de solvants (facteurs de protection de l’environnement locaux). À l’avenir, la pondération passera à 60 % pour le niveau mondial et 40 % pour le niveau local. »

 

À ce jour, Think Blue. Factory. a reçu plus de 30 récompenses - y compris le National Energy Globe, en tant que meilleur projet en Allemagne, le GreenTec Award pour les mesures d’efficience énergétique et d’économie d’eau et le Sustainovation Award. Fin 2016, Volkswagen avait atteint une réduction moyenne de 29,2 % de son impact environnemental : énergie -23,5%, CO2 - 28,6%, déchets -58,6%, eau -27,5% et émissions de solvants -7,6%.
 

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.