L’IMOCA 60 Charal de Jérémie Beyou mis à l’eau après 13 mois de conception

L’IMOCA 60 Charal de Jérémie Beyou mis à l’eau après 13 mois de conception

07
septembre
2018

Les Beyou et Volkswagen, c’est toute une histoire ! Les parents du skipper Jérémie Beyou, dont Volkswagen est partenaire depuis 2014, sont en effet à la tête de trois concessions VW en Bretagne, à Morlaix, Guingamp et Lannion. C’est donc forcément avec beaucoup de plaisir - et une pointe de fierté - que nous vous annonçons la mise à l’eau du nouvel IMOCA 60 de Jérémie.

 

©CharalSailingTeam22

Le taureau déploie ses ailes : après 13 mois de conception, le voilà désormais prêt à mener Jérémie dans sa quête de victoires. Mis à l’eau le 21 aout dernier à Port-la-Forêt (Bretagne), l'IMOCA 60 Charal a été conçu pour battre tous les records : des foils immenses pour obtenir un maximum de puissance et de lift (effet élévateur, NDLR), une coque novatrice pour limiter la traînée et donc gagner de la vitesse, une zone de vie repensée pour que Jérémie puisse passer l'essentiel de son temps dans le cockpit et atteindre les winches, la barre, la table à cartes et la cuisine sans quasiment avoir à se déplacer... Surtout, comme sur une F1, des capteurs ont été placés sur tout ce qui supporte des efforts importants - gréement, appendices – pour envoyer « des informations en temps réel sur ma console de navigation afin de me permettre d'avoir la meilleure lecture de la situation » explique le skipper dans une interview donnée au site ScanVoile. En un mot comme en cent, ce bateau est une véritable fusée !

 

 Objectif Vendée Globe

Place désormais aux (nombreux) essais en mer pour que Jérémie parvienne progressivement à maitriser à la perfection sa nouvelle monture. Objectif : être prêt pour la 9ème édition du Vendée Globe dont le départ est prévu le dimanche 8 novembre 2020 à 13h02 précises. Une course légendaire que le skipper, dont Volkswagen est partenaire depuis 2014, connait parfaitement puisqu’il a fini troisième de la dernière édition après 78 jours passés en mer à se battre contre les éléments déchainés. Un podium qui en aurait ravi plus d’un. Pas Jérémie qui, après avoir gagné la Transat New York-Vendée en 2016, la Transat Jacques Vabre en 2011 avec Jean-Pierre Dick et par ailleurs multiple vainqueur de la Solitaire du Figaro, rêve désormais de remporter LA course !

 

Volkswagen lui souhaite tous ses vœux de réussite !

 

©CharalSailingTeam17 image header 

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.