Mobilité électrique : des usines VW particulièrement branchées

Mobilité électrique : des usines VW particulièrement branchées

26
novembre
2018

La production des Volkswagen électriques de la gamme ID. débutera fin 2019 à l’usine de Zwickau. Pour ce faire, Volkswagen a investi plus de 1,2 milliard d’euros dans l’usine et travaille à la création ou l’adaptation d’autres unités de production, en Allemagne comme dans le reste du monde.

 

L’ambition de Thomas Ulbrich, responsable de l’électro-mobilité chez Volkswagen, est claire : « Nous voulons rendre la voiture électrique abordable pour des millions de personnes. Pour cela, des sites de production modernes et performants seront essentiels ». Un tiers du million de véhicules électriques que Volkswagen souhaite commercialiser chaque année à l’horizon 2025 sera produit à Zwickau, en Saxe. Pour l’occasion, l’usine a été profondément modernisée.

 

Une production technologique et écologique

 

La plateforme modulaire électrique (MEB) est la base commune sur laquelle seront développés les véhicules électriques du groupe Volkswagen.

 

Il s’agissait donc non seulement de faire de Zwickau la première usine adaptée à la MEB, mais aussi de la doter des technologies les plus innovantes, tels que des robots industriels intelligents 4.0 ou des systèmes de transport automatisés chargés d’approvisionner au mieux les chaînes d’assemblage. Au total, le degré d’automatisation de l’usine va tripler, le tout en maintenant les effectifs actuels de l’usine. Les salariés ont d’ores et déjà commencé à recevoir des formations spécifiques afin de maîtriser les nouveaux processus et critères de production.

 

Côté environnement, l’usine Zwickau est depuis 2017 exclusivement alimentée par des sources d’énergie propre. Demain, l’ID. sera produite et livrée avec un bilan carbone entièrement neutre, y compris la production en énergie des piles, ce qui constitue une grande première ainsi qu’un engagement majeur. « L’ID. sera un modèle pour la mobilité durable car elle sera à la fois construite et utilisée de manière durable » se félicite Thomas Ulbrich.

 

Des usines MEB aux quatre coins du monde

 

D’ici 2022, les usines d’Emden et Hanovre seront également en capacité de produire des modèles électriques – véhicules de tourisme et utilitaires –, afin de soutenir la production en Europe. L’avenir de ces deux sites est ainsi pérennisé sur le long terme et l’emploi des salariés permanents assuré au moins jusqu’en 2028, valorisant le savoir-faire des employés qualifiés qui seront en charge de donner vie à la révolution électrique en marche.

 

Enfin, deux usines MEB sont en cours de création en Chine, à Shanghai ainsi que Foshan, une métropole située dans le Sud du pays. Si leur capacité de production n’est pas encore connue, elles seront mises en service dès le début de l’année 2020. Enfin, la production de véhicules électriques MEB en Amérique du Nord est également en projet.

 

De quoi faire du lancement de l’ID le départ d’une « nouvelle ère pour Volkswagen, comparable à la première Coccinelle ou à la première Golf » comme le souhaite Thomas Ulbrich.

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.