Le Groupe Volkswagen lance la plus grande initiative d’électrification de l’industrie automobile avec « Roadmap E »

Le Groupe Volkswagen lance la plus grande initiative d’électrification de l’industrie automobile avec « Roadmap E »

13
septembre
2017

Le Groupe Volkswagen lance la plus grande offensive d’électrification de l’industrie automobile mondiale avec « Roadmap E » : Volkswagen aura électrifié l’ensemble de sa gamme au plus tard d’ici 2030. Cela signifie qu’à cette date, il y aura au moins une version électrifiée de chacun des quelques 300 modèles du Groupe, toutes marques et marchés confondus. Cette initiative fait de Volkswagen le premier grand Groupe de mobilité à fixer une date butoir pour l’électrification de l’ensemble de sa flotte de véhicules. Le Groupe aura besoin de plus de 150 GWh de capacité de batterie chaque année d’ici à 2025 rien que pour ses propres véhicules électriques. Cela équivaut à au moins quatre giga-usines de cellules de batteries. Pour répondre à cette demande, le Groupe a lancé le plus grand appel d’offres de l’histoire de l’industrie : plus de 50 milliards d’euros.

 

« Nous avons reçu le message et nous y répondrons. Il ne s’agit pas d'une simple déclaration d'intention. Il s’agit d’un engagement solennel, qui devient, à compter d’aujourd’hui, le critère sur lequel nous nous baserons pour mesurer nos performances », a expliqué Matthias Müller, Président du Directoire du Groupe Volkswagen, lors de la Group Media Night qui a précédé l’inauguration de l’International Motor Show (IAA) à Francfort en Allemagne. « La transformation de notre industrie est inéluctable. Et nous serons les leaders de cette transformation. »

 

Volkswagen a déjà fait de l’électro-mobilité l’élément clé de son programme « TOGETHER – Strategy 2025 » présenté en juin 2016 tout en se fixant comme objectif de devenir le numéro un mondial de l’électro-mobilité d’ici à 2025.

 

L’entreprise estime qu’environ un véhicule neuf du Groupe sur quatre (soit près de trois millions d’unités par an, selon l’évolution du marché) pourrait être alimenté exclusivement par des batteries en 2025.

 

Cette année, Volkswagen profite du Salon de Francfort pour passer à l’étape supérieure avec « Roadmap E », qui va encore doper la planification de la production dans le but d’accélérer massivement l’électrification de la gamme des véhicules du Groupe. Les marques du Groupe proposeront pas moins de 80 nouveaux modèles électrifiés à leurs clients d’ici à 2025, dont 50 véhicules purement électriques et 30 hybrides rechargeables. Ce chiffre augmentera ensuite au fil des années de manière exponentielle jusqu’à ce qu’il existe au moins une version électrique de chacun des quelques 300 modèles du Groupe (toutes catégories confondues) d’ici à 2030 au plus tard, conformément à l’engagement pris par Volkswagen. Avec « Roadmap E », nous ouvrons un nouveau chapitre de l’histoire du Groupe. Nous préparons le terrain pour la percée finale de l’électro-mobilité. Ensuite, il reviendra aux clients de décider à quelle vitesse ils veulent l’adopter », explique Matthias Müller.

 

Augmentation des dépenses d'investissements dans l’électro-mobilité

 

« Roadmap E » est également associé à une nouvelle hausse des dépenses d'investissement dans l’électro-mobilité. D’ici à 2030, le Groupe va consacrer plus de 20 milliards d’euros à des investissements directs dans l’industrialisation de l’électro-mobilité : nouveaux véhicules basés sur deux plateformes électriques entièrement neuves, modernisation des usines, formation du personnel, infrastructures de charge, commerce, ventes et, enfin, technologie et production de batteries.

 

Volkswagen gère la question de la technologie des batteries grâce à une stratégie à moyen et long terme, qui commence par le regroupement des activités de développement, d’approvisionnement et d’assurance qualité liées aux modules et cellules de batterie dans un « centre d’excellence » à Salzgitter. La marque Volkswagen y installera également sa première ligne pilote qui lui permettra de développer son savoir-faire en matière de production. D’ici à 2025, le Groupe aura besoin de plus de 150 GWh de capacité de batterie lithium-ion par an rien que pour ses propres véhicules.

 

Pour répondre à cette gigantesque demande, un appel d’offres a été lancé en vue de la création de partenariats stratégiques à long terme en Chine, en Europe et en Amérique du Nord. Le projet de contrat est un des plus grands de l’histoire de l’industrie automobile avec un volume de commande total de plus de 50 milliards d’euros rien que pour les futurs véhicules du Groupe basés sur la Modular Electrification Toolkit, appelé plus communément plateforme MEB. Elle permettra de répondre aux besoins du Groupe pour la première vague d’électro-mobilité. À plus long terme, Volkswagen se prépare déjà pour la génération suivante, celle des batteries solides. Le Groupe prévoit également de mettre sur le marché cette technologie d’avenir avec l’aide de partenaires. « Pour nous, la transformation du transport et la transition énergétique sont inséparables, insiste Matthias Müller. La création rapide d'une vaste infrastructure de charge, dans les villes et sur les autoroutes, est un facteur de réussite crucial. En Europe, et particulièrement dans le bastion de l’industrie automobile qu’est l’Allemagne, les choses doivent bouger beaucoup plus vite. Ce n’est qu’à ce prix que la confiance des clients progressera et que les voitures électriques sortiront de leur marché de niche pour atteindre une importante part de marché dans les années à venir. Je suis convaincu que nous y parviendrons à condition que les hommes politiques, le secteur de l’énergie et les constructeurs automobiles parviennent à unir leurs forces. »

 

Portefeuille de motorisations conventionnelles en tant que passerelle vers l’ère électrique

 

L’annonce de l’initiative d’électrification souligne également la volonté du Groupe Volkswagen d’évoluer de manière méthodique, en utilisant le moteur thermique actuel comme une passerelle vers l’ère de la conduite propre. « Pour le moment, nous allons continuer à proposer l’ensemble de la gamme des motorisations, du conventionnel à l’électrique total, pour garantir une mobilité de masse durable et abordable. Nos décisions ne sont pas arbitraires. Nous écoutons la voix de la raison », ajoute Matthias Müller.

 

Des études indépendantes montrent que la génération actuelle de moteurs thermiques du Groupe Volkswagen fait partie des plus propres et des plus efficaces de l’industrie. Les derniers moteurs diesel Euro 6 affichent des performances supérieures à la moyenne dans le nouveau cycle WLTP en conditions réelles. Sans compter que Volkswagen continuera à investir dans l’amélioration continue de ses motorisations conventionnelles dans les années à venir.

 

Par exemple, un pot catalytique SCR sera dorénavant installé de série sur tous les nouveaux moteurs diesel produits par le Groupe. Quant aux nouveaux moteurs essence, ils seront équipés d’un filtre à particules sur toute la gamme. À compter de 2019, la nouvelle génération de moteurs devrait apporter des améliorations significatives en termes de consommation et d’émissions.

 

Le Groupe travaille, en outre, à l’élaboration de carburants synthétiques produits à partir d’énergies renouvelables et qui pourraient transformer les moteurs thermiques en motorisations neutres en carbone. Il a également décidé d’élargir de manière significative sa gamme de véhicules au GNC (Gaz Naturel Comprimé) et, sous la responsabilité d’Audi, de perfectionner la technologie des piles à combustible.

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.