La Coccinelle a... 70 ans !

La Coccinelle a... 70 ans !

07
janvier
2016

La première Coccinelle est sortie de l’usine de Wolfsburg à la fin du mois de décembre 1945.

 

La Coccinelle telle que nous l’avons connue durant toute la seconde moitié du 20ème siècle est l’héritière du projet KdF-Wagen, dont un nombre infime d’exemplaires furent produits à Wolfsburg durant la Seconde Guerre Mondiale. Histoire d’une rencontre entre un véhicule et un homme, le major britannique Ivan Hirst…

 

La renaissance de l’usine de Wolfsburg

 

Construite en 1938, l’usine de Wolfsburg fut, à l’image de l’Allemagne, en grande partie détruite à la suite de la Seconde Guerre Mondiale. Occupée par les troupes américaines à partir du 11 avril 1945, elle fut placée sous la responsabilité du gouvernement militaire britannique dès le mois de juin. Alors que l’usine fut, pendant la guerre, largement utilisée à des fins militaires, le sort de ses 6 000 ouvriers dépendait alors de la relance d’une production automobile.

C’est alors qu’entre en scène le major Ivan Hirst, qui se voit commander 20 000 berlines par sa hiérarchie afin de faciliter les déplacements des forces d’occupation alliées et désenclaver les zones rurales. De passage sur le site de l’usine, il découvre deux KdF reconstruites par des ouvriers. Conquis par le véhicule, il acte la renaissance de l’usine de Wolfsburg.

Les premières Coccinelle sortent alors des chaînes de montage à la fin du mois de décembre 1945. Dès l’année suivante, la production mensuelle de l’usine atteint les 1 000 véhicules. 

 

L’héritage britannique légué à Volkswagen

 

Une grande part de l’ADN de Volkswagen est ainsi héritée de la tradition britannique insufflée à cette époque. À commencer par l’exigence de qualité des véhicules produits et le développement d’un vaste réseau de concessionnaires. En trois ans seulement, l’ensemble de l’Allemagne de l’Ouest se voit doté d’un maillage étroit de concessions !

Cet héritage se matérialise également par la création d’un comité d’entreprise, qui favorise la participation démocratique des employés au fonctionnement de l’usine. Autant d’éléments qui ont contribué à poser les bases d’une marque florissante qui volera de ses propres ailes dès 1949, lorsqu’elle fut à nouveau confiée aux Allemands.

 

La Coccinelle à la conquête du monde

 

Comme on le sait, les Coccinelle ne se sont pas longtemps destinées à faciliter l’administration de l’occupant britannique. Dès la fin des années quarante, elles devinrent commercialisées aux populations civiles locales, européennes et mondiales. Le succès est au rendez-vous puisque plus de 21 millions de Coccinelle seront produites jusqu’en juillet 2003, date à laquelle fut fermé le site de fabrication de Puebla, au Mexique.
 

Tout ceci sans compter son importance symbolique : outre la revalorisation de l’image de l’Allemagne dans le monde, la Coccinelle suscite la sympathie partout où elle passe, que ce soit sur la route ou sur les écrans…

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.