Nouveau Touareg : équipé d'un train de roulement high-tech

Nouveau Touareg : équipé d'un train de roulement high-tech

28
mai
2018

Le train de roulement high-tech du nouveau Touareg établit de nouvelles normes en matière de confort et d'agilité sur le segment des SUV.

 

Essentiellement composé d’aluminium, matériau léger par excellence, il associe dans sa version la plus avancée une suspension pneumatique, à quatre points innovante, à un contrôle électronique de l’amortissement adaptatif et, pour la première fois, à un système de compensation électromécanique antiroulis inédit chez Volkswagen (eAWS). Grâce aux barres antiroulis actives recourant à des moteurs électriques et à un système 48 V pour s’adapter instantanément aux conditions de conduite, l’eAWS procure un niveau d’agilité et de confort de conduite pratiquement sans équivalent sur les autres SUV.

Voici comment fonctionne le nouvel eAWS : les principaux composants du compensateur électromécanique actif de roulis sont les barres antiroulis placées sur les essieux avant et arrière. Une suspension classique est équipée à l’avant et à l’arrière de barres antiroulis en acier reliant chacune les deux extrémités de l’essieu correspondant et dont les propres extrémités se déforment lorsque le véhicule se trouve dans un virage ou roule sur le côté d’une chaussée très inégale. La cinétique permet quant à elle, de réduire la tendance au roulis en courbe. Là où la compensation active du roulis va encore plus loin, c’est qu’elle maintient la carrosserie en position horizontale, presque parallèle à la route.

L’eAWS comprend, sur les essieux avant et arrière, des barres antiroulis électromécaniques, dont l’action est coordonnée par un bloc de commande centralisé. Les deux extrémités de chaque barre antiroulis sont reliées entre elles par un moteur électrique qui les déforme de manière à les raidir, voire à les découpler, en fonction de la situation de conduite. La haute tension de 48 V nécessaire à l’activation des puissants moteurs électriques est fournie presque immédiatement au moyen de « Supercaps », c’est-à-dire de condensateurs à charge et décharge ultra-rapides. L’intérêt des barres antiroulis actives consiste à réduire sensiblement l’inclinaison latérale du Touareg en virage. Résultat, non seulement le véhicule gagne en agilité, mais les sensations de conduite sont intégralement préservées.

Sur un autre plan, l’eAWS améliore aussi nettement le confort de roulement, et pour cause : les barres antiroulis électromécaniques pouvant être découplées en ligne droite (contrairement à leurs homologues en acier), la suspension pneumatique, pourvue d’amortisseurs adaptatifs, n’a plus à s’opposer à la force des barres antiroulis. L’effet est tout aussi notable sur les caractéristiques de la suspension et, de ce fait, sur le confort de conduite. En off-road, l’articulation des essieux et la traction peuvent être optimisés en découplant électromécaniquement les barres antiroulis.

1) Touareg V6 TDI 4MOTION, 285 ch / Consommation de carburant en l/100 km : cycle urbain 8,1 / cycle extra-urbain 6,2 / cycle mixte 6,9 ; émissions de CO2 en g/km : 182 (cycle mixte), classe d’efficacité : C

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.