Conduire à l'étranger

Conduire à l'étranger

15
janvier
2015

Quel plaisir de découvrir un pays et ses paysages au volant d’un véhicule au cours de ses vacances !

Cependant, il ne s’agit pas de partir à l’aventure hors de l’Hexagone sans avoir pris quelques précautions car la conduite peut différer dans certains pays. C’est pourquoi, il vous faut connaître les dispositions réglementaires et les coutumes locales en matière de conduite dans le pays où vous vous rendez.

Conduite dans les pays limitrophes

Belgique : sur autoroute, la limitation de vitesse est de 120 km/h par contre en ville et hors agglomération, les règles sont les mêmes qu’en France. De nombreuses dispositions du Code de la route sont rédigées en faveur des cyclistes. En ville, ne soyez pas surpris de les voir emprunter les sens interdits ou rouler au milieu de la voie, ils en ont généralement le droit (indiqué par un panneau spécifique). Un panneau en triangle inversé à certains feux rouges, représentant un vélo et une flèche à droite de couleur jaune, indiquent que les cyclistes ont le droit de tourner à droite au feu rouge. Notez également qu'ils bénéficient de leur propre signalisation et que vous ne pouvez pas vous garer aux abords des pistes cyclables. Enfin, sur certaines rues appelées « rues cyclables », les voitures peuvent rouler au maximum à 30 km/h et n’ont pas le droit d’effectuer de dépassements. Attention aux panneaux de signalisation indiquant une direction ! Ils sont verts pour l'autoroute et bleus pour la route. En outre, en Flandre, les noms des villes (mêmes françaises) sont parfois exclusivement écrits en néerlandais. Afin de dissuader les conducteurs du gaspillage de carburant, il est interdit d’appuyer de façon répétée sur la pédale alors que vous êtes au point mort. De même, il est vivement encouragé de ne pas laisser tourner le moteur inutilement à l’arrêt. En voiture, vous devez être muni d’au moins un extincteur, un triangle de signalisation, une trousse de premiers secours et un gilet rétro réfléchissant.

 Allemagne : il n’y a pas de limitation de vitesse sur certaines portions d’autoroute cependant il existe une vitesse recommandée indiquée par un panneau barré : généralement 130 km/h (à ne pas dépasser pour éviter le refus d'indemnisation de l'assurance ou l'indemnisation aux torts partagés). Ensuite, il y a des tronçons avec des limitations (100, 120, 130, 140) qu'il faut impérativement respecter. Il faut savoir que les autoroutes allemandes sont gratuites. Hors des autoroutes, les limitations de vitesse sont similaires à beaucoup d’autres pays : 50 km/h en ville et 80 km/h sur route. Comme chez nous, des panneaux de signalisation sont susceptibles de venir moduler ces règles. À noter : il est obligatoire d'avoir dans sa voiture une trousse de premiers secours (pansements, désinfectant, antidouleur, etc.). Tout manquement à cette obligation peut être sanctionné d'une amende. Si les passages piétons sont moins nombreux qu’en France, la priorité des piétons (même non encore engagés) y est absolue. Vous encourez une amende en cas de non-respect de cette règle.

En Allemagne, la législation sur l’alcoolémie au volant est identique à celle appliquée en France pour les conducteurs ayant plus de 21 ans ou disposant de plus de 2 ans de permis de conduire. Pour les conducteurs n’entrant pas dans ces conditions aucune tolérance ne sera tolérée par les forces de l’ordre. Attention à vos feux de position, ceux-ci sont réservés aux véhicules à l'arrêt : pour rouler, il faut utiliser les feux de croisement. Les phares antibrouillard sont quant à eux dédiés aux routes où la visibilité est réduite à 50 mètres. Sur l'autoroute, le maintien du clignotant gauche sur la voie de dépassement et les appels de phare sont considérés comme agressifs. Pour le reste, sachez que le code de la route allemand est très similaire au notre. Il vous sera donc facile de conduire en Allemagne.

 Suisse : les piétons ont la priorité, il est obligatoire de s'arrêter aux passages piétons, que ces derniers soient engagés sur la route ou qu’ils attendent sur le trottoir ainsi n’hésitez pas à ralentir aux abords des passages cloutés afin d’éviter une verbalisation. Sachez qu’il est interdit de s'arrêter à proximité des passages piétons pour ne pas gêner la visibilité des autres automobilistes. Les zones destationnement suisses sont classées par couleur : comme en France, la zone bleue exige le placement d'un disque de stationnement derrière le pare-brise. Ensuite, les zones rouges et vertes correspondent à un stationnement payant, en ville ou en parking. Enfin, les zones blanches désignent des zones de « parcage » libre. Attention, les règles diffèrent sensiblement d'une commune à l'autre. Pour un conducteur à lunettes, la loi exige qu’il ait toujours une paire de rechange avec lui dans la voiture. Les couleurs des panneaux sont inversées par rapport à la France. Ainsi, les panneaux d’autoroute sont en vert et les panneaux de route en bleu. Il n'y a pas de péage aux autoroutes. Il faut toutefois s'acquitter d'une vignette pour un montant de 40 francs suisses (33 euros). À défaut, une amende est encourue. Les limitations de vitesse sont sensiblement différentes en Suisse. On roule toujours à 50 km/h en ville, mais à 80 km/h sur route et voie rapide et 120 km/h sur autoroute. Attention aux radars fixes. Les procès-verbaux arrivent quasi systématiquement jusque dans les boîtes aux lettres françaises. Il est important de suivre le code de la route en Suisse. En effet, les Helvètes, citoyens comme les agents des forces de l'ordre, sont très attachés au respect des règles.

  Italie : les automobilistes peuvent avoir une conduite quelque peu cavalière, il vous faut donc rester très prudent. Tentez de respecter les règles autant que possible mais soyez conscient que, dans certaines situations, il faudra vous adapter. Ne vous inquiétez pas si une voiture vous suit de près à 130 km/h, c’est assez courant et ce n’est pas forcément fait dans une intention agressive. En revanche, les Italiens appliquent la tolérance zéro envers l’alcoolémie des conducteurs novices. Les piétons et tramways sont sacrés, donnez-leur toujours la priorité. Notez tout particulièrement qu'il est interdit de dépasser un tramway à l’arrêt si ses passagers n'ont pas d'abri. Comme en France, la priorité est au véhicule circulant dans le rond-point. Néanmoins, rien ne vous assure que cette règle soit respectée systématiquement. Concernant les couleurs des panneaux, ce sont les panneaux d’autoroute qui sont en vert, couleur réservée aux grandes agglomérations en France. Si vous comptez circuler dans les centres historiques des grandes villes italiennes (Rome, Milan, Turin, Bologne, Florence, Palerme, etc.), sachez qu’il existe des « zones à trafic limité » (ZTL) qui requièrent une autorisation spéciale, sous peine d’amende. Il est obligatoire d'allumer ses feux de croisement quand on circule sur l'autoroute. À noter que la voie de droite est réservée aux véhicules lents. À votre panoplie triangle et gilets de sécurité, rajoutez une trousse de premiers secours. Celle-ci doit au minimum contenir des pansements.

 Espagne : sachez que l'Espagne adhère à l'uniformisation croissante des codes de la route européens. Les limitations de vitesse sont légèrement inférieures aux limitations de vitesse françaises : sur l'autoroute, vous ne pourrez pas rouler à plus de 120 km/h. Sur les autres routes, soyez bien attentifs aux panneaux et, en cas de doute, appliquez la règle du « 10 en-dessous ». Équipements de sécurité obligatoires à conserver dans votre véhicule : un triangle de sécurité, un gilet jaune, une boite d'ampoules de rechange et enfin une trousse de premiers secours contenant des pansements. La limite d'alcoolémie se situe à 0,5 grammes d’alcool par litre de sang, comme en France. Toutefois, les jeunes conducteurs (moins de 2 ans de permis) sont limités à 0,3 grammes (un verre d'alcool maximum). Notez que l'utilisation d'appareils électroniques en Espagne est mal vue dans l'habitacle des voitures mais vous pouvez tout de même vous servir d'un GPS. Il est possible d’utiliser un téléphone portable, à condition d'utiliser un véritable kit main libre : la législation espagnole est plus stricte que les autres et prohibe les oreillettes. Il est déconseillé de rouler au GPL car vous aurez beaucoup de mal à faire le plein en Espagne. Les stations proposant ce carburant sont rares, surtout hors des villes, et les pompes parfois réservées aux taxis. De plus, vous aurez besoin d'un adaptateur, l'embout de la pompe n'étant pas le même. Vous pourrez facilement trouver un adaptateur pour l’Espagne sur internet, à partir d’une quarantaine d’euros.

Quelle que soit votre destination, n'oubliez pas de redoubler de vigilance lorsque vous roulez à l'étranger, loin de vos repères, surtout dans des pays comme la Grande-Bretagne, avec la conduite à gauche, où vos habitudes vont être largement bousculées.

Permis de conduire

Dans la majorité des pays de l’Union Européenne (mais également en Suisse et en Croatie) votre permis de conduire français suffit. Néanmoins, si vous souhaitez circuler avec une 125 cm3 dans le pays de vos vacances, sachez qu’à part la Belgique, l’Espagne et l’Italie, il vous sera impossible de conduire ce type de véhicule uniquement avec votre permis B.

De plus, si l’envie vous vient de voyager hors de l’Europe avec votre véhicule, sachez qu’un permis de conduire international pourra vous être demandé dans certain pays. La demande pour celui-ci doit être effectuée deux mois avant votre départ auprès de votre préfecture ou sous-préfecture, celui-ci est gratuit et facilement renouvelable.

Assurance et assistance

Avant votre départ, contactez votre assureur pour lui donner les dates de votre départ et de votre retour. Assurez-vous de disposer d’un numéro où vous pourrez le joindre de l’étranger sinon, il vous suffira de composer un numéro d’urgence européen accessible depuis l’étranger : le 112. Munissez- vous de votre carte verte internationale pour votre voyage. C’est un certificat prouvant que vous êtes effectivement assuré. En cas de dommages, il vous faudra obligatoirement la présenter.

Bonne route !

 

 

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.