Latvala sur la première marche

Latvala sur la première marche

05
octobre
2015

Tags

Trois semaines après le troisième sacre mondial de Sébastien Ogier, Jari-Matti Latvala remporte le Tour de Corse, son quinzième succès en WRC et le troisième cette année après les Rallyes du Portugal et de Finlande.

Victime d’une crevaison lente et d’un problème de boîte de vitesse le premier jour, Sébastien Ogier s’adjuge quatre spéciales, dont la Power Stage.

 

Le Tour de Corse restera gravé dans les mémoires. A la fois pour avoir été le plus court de toutes l’histoire de ce Championnat du Monde avec 254,35 kilomètres chronométrés sur sept spéciales disputées au lieu de neuf et ce, à cause des conditions météorologiques apocalyptiques.

Sébastien Ogier victime de problèmes mécaniques

Le récent triple Champion du Monde Sébastien Ogier a été contraint d’abandonner tout espoir de victoire au soir de la première journée. Pourtant en excellente position au terme de la première spéciale de vendredi (ndlr : leader à égalité avec le Gallois Evans sur Citroën DS 3), c’est dans l’ES 3, puisque le parcours n°2 a été annulé par les organisateurs à cause des intempéries, que Ogier et Ingrassia seront contrariés. Une crevaison lente oblige le duo à changer de roue ce qui pénalise l’équipage de 1’13’’2 à l’arrivée, synonyme de 10ème au général.
Et comble de malchance, la Volkswagen Polo R WRC n°1, en route vers Bastia, est victime d’un problème mécanique. « Tout d’un coup, explique S.Ogier, la sélection des vitesses n’a plus répondu. J’étais bloqué en quatrième. Ce n’était plus possible d’avancer et il n’y avait pas grand chose d’autre à faire que d’abandonner ».

Latvala prend les commandes

Mais samedi est un autre jour et le Gapençais remet vite les compteurs à zéro. Le Gallois Elfyn Evans, sur Ford Fiesta RS, est leader, mais derrière la chasse est ouverte… Les pilotes Volkswagen, en l’occurrence Jari-Matti Latvala et Andrés Mikkelsen, qui ont encore une carte à jouer, pressent le Gallois.
Pendant qu’Ogier remporte l’historique sixième spéciale, la plus longue du Tour de Corse (ndlr : 48,46 km) dont l’arrivée est jugée au Col de Sorba, Latvala n’a qu’une idée en tête : faire plier le Gallois. Et, pour deux petites secondes, le Finlandais y parvient ce qui lui permet, samedi soir, de prendre la tête du Tour de Corse.

Sébastien Ogier marque des points

A trois spéciales de la fin, pas question pour Latvala de jouer avec le feu. Le Scandinave connaît les enjeux et « sur une surface très glissante par moments et de nombreux gravillons dans les virages», il pilote prudemment. Une spéciale qui revient à Sébastien Ogier, tandis que le Gallois se retrouve distancé loin derrière le trio de chez VW.
Avant la Power Stage, Latvala compte 17’’6 secondes d’avance sur Evans et le tour… de Corse est joué d’autant que cette spéciale revient magistralement à Ogier tout heureux de prendre les trois points de bonus.
Le Gapençais qui reconnaissait après la course : « Comme nous n’avions plus la possibilité de gagner, nous avons travaillé pour l’avenir et ce qu’il y a de positif c’est que nous avons trouvé le bon rythme. Le feeling était plutôt bon, mais c’est tout de même frustrant de se battre pour rien du tout. Sur la saison, nous avons connu deux pépins mécaniques, ce sont juste des petits accrocs, mais le plus important (ndlr : le titre mondial) est déjà acquis ».

Jari-Matti Latvala l’emporte et Mikkelsen est troisième

Déjà vainqueur en 2014, c’était en Alsace, Jari-Matti Latvala, récidive cette année en Corse avec une avance conséquente sur le Gallois Evans  (ndlr : + 43’’1 secondes), tandis qu’Andréas Mikkelsen, son camarade du Team Volkswagen Motorsport, termine troisième. Un nouveau podium pour Volkswagen qui renforce sa domination au classement « constructeurs ».
A deux rallyes de la fin (ndlr : Catalogne du 22 au 25 octobre, puis Grande-Bretagne du 12 au 15 novembre), Latvala, le dauphin d’Ogier, et Mikkelsen, troisième, sont tout proche d’offrir un nouveau triplé historique au plus haut niveau mondial…

Reportage de Dominique ROUDY

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.