Ogier en Corse pour briller

Ogier en Corse pour briller

26
septembre
2016

Tags

A quatre rallyes de la fin du Championnat du Monde et un mois après son succès lors du Rallye d’Allemagne, le français Sébastien Ogier sur Volkswagen Polo R WRC souhaite se battre pour la victoire sur les routes de l’Ile de Beauté.

Pendant trois jours, de vendredi à dimanche, les routes insulaires seront à l’heure du Tour de Corse avec la présence des meilleurs pilotes mondiaux dont un certain Sébastien Ogier, triple Champion du Monde, mais également Jari-Matti Latvala le vainqueur de la dernière édition.  Deux pilotes qui ont un point commun, celui d’appartenir au team Volkswagen Motorsport, leader incontesté depuis maintenant plus de trois saisons et qui compte aujourd’hui 55 points d’avance sur Hyundai.

Volkswagen a toutes les cartes en main

Tous les clignotants sont au vert pour la marque allemande d’autant que derrière le Gapençais (ndlr : 169 points), Andréas Mikkelsen avec 110 points est un solide dauphin tandis qu’à 16 points du Norvégien trois pilotes, dont Jari-Matti Latvala, se battent en cinq points.
Ce week-end marquera probablement un tournant parmi la garde rapprochée de Sébastien Ogier et même s’il est prématuré de parler de quatrième titre mondial, une bonne performance du pilote de la Volkswagen Polo R WRC n°1 ruinerait les espoirs de ses poursuivants.
 

Un tracé redessiné à 70 %

Si les pilotes sont conscients des embûches qui les attendent sur les routes montagneuses étroites et sinueuses, le paramètre le plus important reste le profil des spéciales sur asphalte (ndlr : 10 spéciales pour un total de 390,92 km).
En effet, comme le souligne David Serieys, directeur du Tour de Corse, « le parcours a été remanié à 70 % avec 161 kilomètres d’épreuves spéciales inédites et le rallye est plus long de 20 % que l’an dernier ».
C’est pour cela qu’en début de semaine, « il va être capital d’accomplir des reconnaissances précises », ajoute Sébastien Ogier.

D’ouest en est en passant par le nord

Si le camp de base du rallye est situé à Bastia c’est bel et bien à Ajaccio, sur la côte ouest de l’île, que les pilotes ont rendez-vous vendredi matin sur les coups de 9 h 28 pour les premiers coups d’accélérateur. Une longue spéciale de 49,72 km avant l’attraction majeure de la journée constituée par l’ES 2. Les équipages seront lâchés depuis la plage du Liamone sur des routes rapides et plus larges que ce qu’ils auront l’habitude de découvrir par la suite.
Samedi, cap au nord, en dessous de Bastia, pour quatre spéciales dont la mythique Orezza- La Porta - Valle di Rostino, à couvrir le matin et l’après-midi, qui présentera deux sections inédites et attractives.

Dimanche, c’est du côté de Porto-Vecchio à l’est de l’île que se dérouleront les deux dernières spéciales dont la Power Stage. Après la plus longue spéciale du Tour de Corse (ndlr : 53,78 km entre Antisanti et Poggio di Nazza), on espère bien que les dés seront jetés avant la Power Stage ce qui permettrait une nouvelle fois à Sébastien Ogier de faire le spectacle avec toute la magie qui l’anime lorsqu’il est au volant de sa Polo R WRC. Une VW  qui ne lui donne que des satisfactions tant au niveau de la puissance, que de la robustesse.

Ogier : « réaliser un bon rallye et me battre pour la victoire »

Le triple Champion du Monde français qui a retrouvé le sourire après sa victoire en Allemagne aborde la 59ème édition du Tour de Corse dans les meilleures dispositions « Le Tour de Corse est loin d’être un rallye facile et j’apprécie ces changements qui font de cette étape un nouveau challenge. Je m’attends à ce que la compétition soit aussi serrée qu’il y a un mois en Allemagne où quatre pilotes ont bataillé en tête jusqu’à la fin du rallye. Je n’ai pas eu de réussite lors des deux dernières éditions du Rallye de France et, cette année, mon objectif sera bien sûr de réaliser un bon rallye et de me battre pour la victoire ».

Reportage de Dominique ROUDY

Le programme :

Vendredi  30 septembre :

ES1 (9h28) : Acqua Doria - Albitreccia 1 (49,72 km)
ES2 (11h31) : Plage du Liamone - Sarrola-Carcopino 1 (29,12 km)
ES3 (14h26) : Acqua Doria - Albitreccia 2 (49,72 km)
ES4 (16h29) : Plage du Liamone - Sarrola-Carcopino 2 (29,12 km)

Samedi 1er octobre :

ES5 (9h22) : Orezza - La Porta - Valle di Rostino 1 (53,72 km)
ES6 (11h03) : Novella - Pietralba 1 (30,80 km)
ES7 (15h20) : Orezza - La Porta - Valle di Rostino 2 (53,72 km)
ES8 (17h01) : Novella – Pietralba 2 (30,80 km)

Dimanche 2 octobre :

ES9 (8h58) : Antisanti – Poggio di Nazza (53,78 km)
ES10 (12h08) : Porto-Vecchio – Palombaggia (10,42 km) 

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.