Ogier veut marquer les esprits

Ogier veut marquer les esprits

19
janvier
2015

Champions du Monde Sébastien Ogier et Volkswagen dominent depuis maintenant deux saisons les classements pilotes et constructeurs confondus du Championnat du Monde des Rallyes WRC.

Cette année, à bord d’une Polo R WRC relookée, encore plus légère, plus performante et plus puissante, Ogier compte bien réaliser le triplé.
Et la meilleure manière de répondre présent pour le pilote phare de chez Volkswagen, ce serait de briller d’entrée de jeu, comme ce fut le cas en 2009 et 2014, sur le très sélectif Rallye de Monte-Carlo long de 1 403,08 km, dont 355,48 km de spéciales.

« C’est la victoire de toute une équipe ». Au soir de son second titre en WRC, c’était le 26 octobre lors du rallye de Catalogne, Ogier se sentait libéré en l’emportant après une saison beaucoup plus mouvementée qu’en 2013.
Il est vrai qu’en 2014 le niveau est monté d’un cran à l’image des pilotes de chez Volkswagen Latvala et Mikkelsen qui se sont avérés être d’excellents dauphins du Français. Dans cette saine bagarre interne Ogier a été obligé d’attendre l’avant dernière étape pour s’imposer, mais ce succès, reconnaissait le Gapençais, « n’avait que plus de saveur, de prestige… ».

La Polo R WRC change de look

Qui dit nouvelle saison, dit nouveauté au pluriel. C’est à Wolfsburg, mi-janvier, que la seconde génération de la Polo R WRC a été dévoilée. Dans un style encore plus dynamique que sa version précédente, le changement le plus visible c’est incontestablement le bleu nuit occupe tout l’avant du véhicule et se décline jusqu’aux portes pour laisser des bandes blanches et bleues ciel apparaître sur l’arrière. Un arrière surmonté d’un aileron plus important pour gagner en adhérence.
Côté mécanique, et en dehors du moteur qui sera plus léger et plutôt puissant, c’est au niveau de la boîte de vitesse qu’il faut noter des changements puisque, pour la première fois la Polo R WRC utilisera un système hydraulique actionné par les palettes au volant sur la colonne direction.

Sachez également que 75 % des composants du châssis en acier renforcé ont été revus, certains changés et d’autres modifiés. Ce quatre cylindres en ligne de 1600 cm3 pour une puissance de 232 kW (315 ch.) à 6250 tr/mn a été testé en fin d’année et encore début janvier et nul doute qu’au sein du Team Volkswagen tout a été verrouillé avec le sérieux habituel afin d’être au top le jour « J ». « Nous sommes impatients de voir comment la nouvelle Polo R WRC va se comporter sur un rallye qui est souvent perçu comme une forme de roulette russe en raison de ses conditions variées et difficiles », ajoute Jos Capito, le Directeur de Volkswagen Motorsport.

Le Monte-Carlo revu et corrigé

En ce qui concerne le tracé de cette 83ème édition du Rallye de Monte-Carlo, qui est certainement l’épreuve la plus difficile du championnat, le parcours a été revu à 75 % avec notamment une journée de vendredi inédite dans les Hautes-Alpes et en Isère. Originaire de Forest-Saint-Julian, tout proche de Gap, Sébastien Ogier aura à cœur de briller lors de cette deuxième journée qui sera probablement déterminante à condition de bien négocier les deux spéciales programmées de nuit jeudi dans les Hautes-Alpes, là encore à deux pas de sa ville natale.
Samedi les parcours chronométrés seront plus classiques, mais la vigilance restera de mise, avant de suivre dimanche les pilotes dans une version longue du Col du Turini qui débouchera sur l’ultime spéciale Col Saint-Jean - Saint-Laurent qui attribuera les points de la Power Stage avant de redescendre sur les bords de la Méditerranée, plus spécialement à 15 heures à Monaco sur la place du Palais Princier pour la remise des prix.

Ogier et Volkswagen largement favoris 

En dehors du duel entre les deux Séb’ Ogier et Loeb (ndlr : ce dernier qui fait un retour unique sur le Rallye de Monte-Carlo au volant de la Citroën DS 3), l’inter saison a été plutôt calme chez les pilotes en dehors de la signature de l’Espagnol Dani Sordo chez Hyundai. Pour reprendre le dicton « on ne change pas une équipe qui gagne », Volkswagen a joué la carte de la continuité avec son trio majeur Ogier et son copilote Ingrassia, Latvala associé à Anttila et Mikkelsen qui pourra compter sur les conseils de Floene.
Derrière le Team Volkswagen qui devrait faire encore des éclats cette année, on note que les deux pilotes de chez Hyundai sur I20 le Belge Thierry Neuville et Dani Sordo vont essayer de mener la vie dure aux pilotes de chez Volkswagen tout comme le Polonais Robert Kubica sur Ford Fiesta RS qui avait fort bien débuté les deux premiers jours lors du rallye de Monte-Carlo la saison passée.
Quant à Sébastien Ogier, il est déjà à fond rivé sur son objectif, celui de gagner une troisième fois le Monte-Carlo : « ce sera un très gros challenge pour moi et mon copilote, notamment devant mon public, car la météo est souvent difficile à cette époque de l’année dans la région. Une nouvelle fois, et en dehors des pièges qui seront nombreux durant ces quatre jours, il faudra également faire le bon choix de pneus. Mais bon, j’aime bien ce genre de défi et ça m’a souvent plutôt bien réussi… ».

Reportage de Dominique ROUDY

Le programme :
Jeudi 22 janvier
ES1 Entrevaux - Rouaine (21.31km) - 20h21
ES2 Norante - Digne-les-Bains (19.68km) - 21h29
Total km : 263.63 dont 40.99 de spéciales

Vendredi 23 janvier
ES3 La Salle en Beaumont - Corps (15.84km) - 9h56
ES4 Aspres les Corps - Chauffayer (25.81km) - 10h29
ES5 Les Costes - St Julien en Champsaur (25.40km) - 11h07
ES6 La Salle en Beaumont - Corps (15.84km) - 14h38
ES7 Aspres les Corps - Chauffayer  (25.81km) - 15h11
ES8 Les Costes - St Julien en Champsaur (25.40km) - 15h49
Total km : 393.32 dont 134.10 de spéciales

Samedi 24 janvier
ES9 Prunieres - Embrun (19.93km) - 9h16
ES10 Lardier et Valenca - Faye (51.70km) - 10h49
ES11 Prunieres - Embrun (19.93km) - 13h55
ES12 Sisteron - Thoard (36.85km) - 15h43
Total km : 555.88 dont 128.41 de spéciales

Dimanche 25 janvier
ES13 Col St Jean - St Laurent (10.16km) - 9h30
ES14 La Bollene Vesubie - Sospel (31.66km) - 10h45
ES15 Col St Jean - St Laurent (10.50km) - 12h08
Total km : 190.25 dont 51.98 de spéciales

Les 13 étapes de l’édition 2015 :
22 au 25 janvier : Rallye de Monte-Carlo
12 au 15 février : Rallye de Suède
5 au 8 mars : Rallye du Mexique
23 au 26 avril : Rallye d'Argentine
21 au 24 mai : Rallye du Portugal
11 au 14 juin : Rallye d’Italie
2 au 5 mai : Rallye de Pologne
30 juillet au 2 août : Rallye de Finlande
20 au 23 août : Rallye d'Allemagne
10 au 13 septembre : Rallye d'Australie
1er au 4 octobre : Rallye de France
22 au 25 octobre : Rallye d'Espagne
12 au 15 novembre : Rallye de Grande-Bretagne

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.