Un nouveau record pour Ogier et Volkswagen.

Un nouveau record pour Ogier et Volkswagen.

17
novembre
2014

Vainqueur pour la huitième fois cette saison, le double Champion du Monde Sébastien Ogier (2013 et 2014) permet à Volkswagen d’enregistrer un nouveau record : douze victoires sur treize rallyes.

La coupe est pleine pour la marque allemande qui, depuis maintenant deux saisons, domine de la tête et des épaules le championnat du monde des rallyes.

Sébastien Ogier a terminé l’année comme il l’a commencé : par une victoire. Depuis le rallye de Monte-Carlo le 19 janvier à celui de Grande-Bretagne sur les routes galloises ce week-end, le chemin fut long et semé d’embûches.
Mais à chaque fois le Gapençais a donné le meilleur de lui-même à l’image de la prestation qu’il a fourni lors du Rallye de Grande-Bretagne. Alors que le Français aurait pu se contenter de se reposer sur l’adage de Pierre de Coubertin : « l’important, c’est de participer », Ogier est allé au combat, mais pas n’importe comment.

Ogier gère à merveille

Dès le premier jour et afin d’éviter toute surprise, le Français attaque et remporte quatre des huit scratchs, tandis que les autres « ES » restent dans le giron de Volkswagen grâce à Latvala.
Volkswagen a la main mise sur le rallye. Le samedi, alors que l’on s’attend à un duel franco-finlandais, voilà que le Scandinave se retrouve bloqué dans un fossé.
A bord de la Polo R WRC n°1, Ogier et Ingrassia optent dès lors pour une stratégie de course différente. Pas question de se battre avec les pilotes de chez Citroën, Ford et Hyundai, mieux vaut gérer toutes les spéciales en se faisant plaisir d’autant que les conditions climatiques sont délicates avec la boue, le sol glissant et le brouillard.

Volkswagen fonctionne en équipe

Au fil des parcours chronométrés, Sébastien Ogier, qui compte près d’une minute d’avance sur Hirvonen (sur Ford Fiesta) à l’aube du dernier jour, montre au nombreux public toutes les capacités de la Polo R WRC : puissance, tenue de route et réactivité.
Efficace, prudent, mais surtout excellent gestionnaire, le double Champion du Monde, qui voit que la victoire se profile à l’horizon, observe J-M. Latvala, son camarade d’écurie chez Volkswagen. Ce dernier a retrouvé cette rage de vaincre et s’impose avec brio dans les dernières spéciales galloises, notamment la Power Stage.
Ogier, averti des chronos intermédiaires de ses adversaires par toute l’équipe technique de chez Volkswagen est conforté par le fait qu’il a les clés du Rallye de Grande-Bretagne. Comme en 2013, le Français l’emporte au Pays-de Galles. Après ses victoires à Monte-Carlo, au Mexique, au Portugal, en Italie, en Pologne, en Australie et en Catalogne, le haut-Alpin porte ainsi à huit son nombre de victoires.

Ogier-Latvala et Mikkelsen : Volkswagen tient son trio « majeur »

Avec trois titres mondiaux : constructeurs (très loin devant Citroën, Ford et Hyundai), pilotes (avec Sébastien Ogier) et copilote (grâce à Julien Ingrassia), Volkswagen a réussi le coup parfait. Et si à cette performance exceptionnelle on ajoute les podiums de Jari-Matti Latvala et d’Andréas Mikkelsen, respectivement deuxième et troisième, on ne peut qu’être amplement satisfait du côté de Wolfsburg.
Alors que l’on n’a même pas encore eu le temps de savourer pleinement cette saison extraordinaire, on a déjà les yeux qui pétillent à l’idée de voir Volkswagen et Sébastien Ogier réaliser le triplé en 2015 avec une Polo R WRC encore plus détonante…

Reportage de Dominique ROUDY
 

Évaluation

Aidez nous à vous proposer des contenus plus adaptés à vos attentes.